samedi 7 décembre 2019

Bilan du Pumkin Autumn Challenge 2019

 

Je suis très contente d’avoir réussi ce challenge organisé par Guimause Terrier.

Je l’ai terminé de dernière minute (le 29/11) mais j’ai réussi mon défi.

Défi qui était double pour moi car en plus de vouloir réussir à lire un livre dans chaque catégorie de chaque manu, je voulais également vider ma PAL et ne lire que des livres de celle-ci.

Je vous laisse retrouver mes lectures, elles ont un peu évolué au fil du Challenge soit parce que le livre que je pensais rentrer dans tel ou telle catégorie n’y allait pas ou parce que j’en ai lu d’autres finalement.

Le titre de chaque livre ramène à la chronique du livre sur le blog 😊

 

 

Automne Frissonnant
 
·       Tu n’en reviendras pas ! (angoisse/horreur/épouvante/thriller/policier/vampire)



 

·       Les Os/Eaux de Davy Jones (piraterie/mers et océans/bayou/vaudou/fantôme)



 

·       Les freaks, c’est chic ! (monstre/différence/altérité/cirque/étrangeté)



 

 

Automne Enchanteur
 
·       Down By The Salley Gardens (poème/Romanesque/Romance/Gothique)


 

·       Mon voisin le Kodama (forêt/esprit/légende/voyage/nature writing)


 

·       Misty day (déesse/dieux/résurrection/nécromancie/animaux)


 

·       Prenez garde aux souliers pointus… (sorcière/sorcier/féminisme)

Contes et sorcières

Baba Yaga

 

 

Automne Douceur de vivre
 
·       Jack-O’-Lantern (Halloween/Enfance/Samhain/Feel Good)


 

·       L’autre mère (famille/amitié/faux-semblant/illusion)



 

·       Un Cinnamon Roll et un chaï latte (lire une nouvelle/recueil de nouvelles)


 

 

Automne Astral
 
·       You’re Just as same as I am ! (lune/étoiles/espace/astronomie/astrologie/clairvoyance)



 

·       Rêverons-nous de moutons électriques ? (rêve/science-fiction/androïde/post apocalyptique)


 

·       Songe d’une nuit d’automne (couverture aux couleurs de la nuit : bleu, violet, mauve)


 

vendredi 6 décembre 2019

Le livre des démons tomes 1 et 2 - Konkichi

 


Titre : Le livre des démons tomes 1 et 2 
 
Auteur : Konkichi
 
Genre : Manga / Shonen
 
Editions : Komikku
 
Date de sortie : 31/05/2019
 
Prix : 7,99 € le tome
 
Nombre de pages : 159
 
 























Résumé :
 
Ne surtout pas se fier aux apparences...
Libraire spécialisé dans les livres anciens, Shôtarô est à la recherche d'ouvrages très particuliers... Accompagné de son assistant Shiro, il tente en effet de mettre la main sur des ouvrages dotés de pouvoirs maléfiques. Ces derniers transformeraient leurs pauvres lecteurs en démons...
 
En parallèle de cette quête, les deux héros travaillent régulièrement sur des faits étranges qui leur sont bien souvent rapportés par un journaliste obsédé par LE scoop à publier dans son magazine. Son désir de rapporter des événements extraordinaires est une source d'informations bien pratique pour Shôtarô et Shiro !
Lorsque le libraire juge les renseignements dignes d'intérêt, les choses sérieuses commencent... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses enquêtes sont mouvementées ! Et croyez-nous, vous n'êtes pas au bout de vos surprises...
Embarquez dans une folle aventure qui saura vous tenir en haleine ! Et il ne vous faudra pas attendre longtemps pour découvrir la suite, car le second tome sort simultanément ! Mais n'oubliez pas, méfiez-vous des apparences...
 
Mon avis :
 
Alors je crois que c’est la première fois que ça m’arrive mais je n’ai vraiment, mais vraiment pas accroché.
J’avais l’impression de ne pas tout comprendre, l’histoire me semblait confuse, j’avais l’impression qu’il y avait plusieurs affaires qui se chevauchaient sans vraiment être rattachées.
 
J’attendais peut-être trop de cette lecture quand j’ai vu que ça parlait librairie, livres, démons, je me suis dit que ça allait être top…
 
Mon avis va être assez court car malheureusement je n’ai pas grand-chose à dire.
 
Après, ce n’est que mon avis, je suis peut-être juste passée complétement à côté de cette lecture et qu’elle plaira à d’autres. J’en suis même sûre. On n’a pas tous les mêmes goûts et heureusement !

Pokémon, la grande aventure, tome 1 - Hidenori Kusaka


Titre : Pokémon, la grande aventure, tome 1
 
Auteur : Hidenori Kusaka
 
Genre : Manga / Shonen
 
Editions : Kurokawa
 
Date de sortie : 12/06/2014
 
Prix : 10,00 €
 
 
 
 
 
 
 
Résumé :
 
Rouge est un jeune garçon plein d'ambition et de fougue. Sa plus grande fierté : être considéré comme le meilleur Dresseur de Pokémon des environs de Bourg Palette ! Le Professeur Chen va le convaincre de partir à la découverte de nouveaux Pokémon pour compléter l'encyclopédie les répertoriant : le fameux Pokédex !
Rejoignez Rouge dans sa quête et découvrez la grande aventure par laquelle tout a commencé !
 
Mon avis :
 
Je ne pouvais pas me lancer dans la lecture de mangas sans passer par la case Pokémon.
J’ai été très étonné lors de ma lecture car l’histoire diffère pas mal des dessins-animés. Par exemple, certains noms sont changés ou même le tout début de l’histoire lorsque Sacha va s’inscrire auprès du professeur Chen et qu’il reçoit Pikachu. Ici ça ne se passe pas du tout comme ça et ce n’est pas Pikachu son premier Pokémon. Bien sûr, je ne vous en dévoile pas plus.
Ça diffère pas mal mais j’ai bien aimé redécouvrir l’histoire autrement.
Et j’ai beaucoup aimé retrouver mes Pokémon chouchou : Pikachu, Bulbizarre, Evoli…
 
Comme ça ne fait pas très longtemps que je suis lancée dans les mangas, je me documente un peu sur le sujet… à la base, comme beaucoup de gens qui ne lisent pas de mangas, je pensais que c’était en partie pour les enfants, mais je me suis bien rendu compte avec ce livre que ce n’est vraiment pas le cas !
Le dessin animé est peut-être axé « enfant » mais le manga est quand même bien plus violent au niveau des combats, et il n’est pas adapté aux personnes trop jeunes.
Bref, j’ai passé un super moment à découvrir les débuts Pokémon ! Une lecture qui peut être sympa pour tous les fans de Pokémon.
 

jeudi 5 décembre 2019

La trace - Christine Féret-Fleury


Titre : La trace  

Auteur : Christine Féret-Fleury

Genre : Jeunesse / Thriller

Editions : Hachette (collection Black Moon)

Date de sortie : 06/06/2012

Prix : 15,00 €

Nombre de pages : 252
 
 
 
 
 


 
Résumé :
 
Il y a Rébecca Lefèvre. La petite cousine française. Signes particuliers : néant. Et puis il y a Sarah LeFebvre, l’Américaine. Sarah qui réussit tout ce qu’elle touche. Sarah qui va se marier. Sarah que Rébecca aimait jusqu’au jour où elle lui a présenté son fiancé, le bel Adrian, pour qui Rébecca a eu le coup de foudre. Et voilà Rébecca forcée de jouer les demoiselles d’honneur pour sa cousine. Sauf que devant l’autel, la belle Sarah fait demi-tour, saute dans sa voiture, et embarque avec elle Rébecca et Lavinia, sa grand-mère si distante et soudain si proche. Les trois femmes tracent leur route, Sarah pour fuir son passé, Lavinia pour le retrouver, Rébecca pour se trouver. Mais elles ignorent qu’un serial-killer est à leurs trousses. Un meurtrier qui guette Sarah depuis la nuit des temps.
 
Mon avis :
 
Le Pumpkin Autumn Challenge m’a vraiment aidé à sortir des livres qui se trouvaient, pour certains, depuis très longtemps dans ma PAL (=Pile à Lire).
Je l’avais commencé une fois mais je ne sais plus pourquoi je l’avais laissé de côté et jamais ressorti.
 
Là, j’avoue qu’au début même si ça se lit facilement, on se dit que c’est assez cliché et par certains aspects un peu tirés par les cheveux.
 
Finalement, en persévérant on finit par s’attacher un peu aux personnages et on a surtout envie de savoir comment ça va se terminer. Pourquoi Sarah s’enfuit-elle de son mariage ? Qui est cet inconnu qui la poursuit et pourquoi ?
 
Après, il y a des fois où soit c’est un peu tiré par les cheveux, soit très cliché ou des fois, on a même des informations qu’on ne sait que faire. Par exemple, au tout début on nous parle de sorcières de Salem, je me suis dit « chouette, ça va être sympa, je ne m’attendais pas à ça » et finalement l’information ne nous sert pas vraiment. Ou alors je suis passée à côté de quelque chose.


 
Bref, une lecture qui se laisse lire mais qui n’a rien de transcendant. Au moins je peux dire que je l’ai lu, il n’est plus dans ma PAL…

 

 

mercredi 4 décembre 2019

Gwendy et la boîte à boutons - Stephen King et Richard Chizmar


Titre : Gwendy et la boîte à boutons 

Auteur : Stephen King et Richard Chizmar

Genre : Horreur / Fantastique

Editions : Le livre de poche

Date de sortie : 05/09/2018

Prix : 6,70 €

Nombre de pages : 160
 
 
 
 
 

 
Résumé :
 
Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.
 
La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n'a-t-il pas sa contrepartie?
 
 
Mon avis :
 
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en prenant ce livre, j’avais envie de découvrir du Stephen King et en même temps, déjà celle-ci n’est pas connue (et il ne l’a pas écrite seul apparemment) et même si je n’en ai jamais lu, j’en ai vu en film et série et je n’ai jamais accroché.
 
Là je me suis dit que vu la longueur de l’histoire c’était l’occasion, c’était court donc pas trop fastidieux normalement.
 
Après, est-ce que c’est parce qu’il ne l’a pas écrit seul ou parce que je suis bien tombée mais cette histoire m’a plu.
 
On est dans l’étrange, mais ça ne semble ni tiré par les cheveux, ni gore ou morbide, juste étrange et mystérieux.
C’était limite trop court car à la fin de l’histoire on reste un peu sur notre faim étant donné qu’on se pose encore pleins de questions sur la fameuse boite et sur le mystérieux inconnu à la boite, mais c’est, je pense, fait exprès. L’histoire n’aurait pas autant de charme s’il ne restait pas une part de mystère…

 
Bref, une petite lecture bien sympathique, étrange mais pas trop, comme je les aime.
 

 

mardi 3 décembre 2019

ALE2100, Update 1.1 et Update 1.2 - Sophie G. Winner


Titre : ALE2100, Update 1.1 et Update 1.2 

Auteur : Sophie G. Winner

Genre : YA / Science-fiction

Editions : Nats Editions

Date de sortie : 22/06/2015

Prix : 11,50 € le tome

Nombre de pages : 370 (Update 1.1) et 302 (Update 1.2)
 
 
 
 
 
























Résumé :

2025
Lola est une étudiante bruxelloise comme les autres, qui aime sortir avec ses amis, parcourir les carnets de voyage de son père disparus, s'occuper de ses petits frères... jusqu'à ce qu'elle enfile son casque de réalité virtuelle et devienne Wave Rider, une joueuse en réseau efficace.

Lorsqu'elle est retenue pour tester le nouveau jeu ALE 2100, révolutionnaire car permettant de percevoir les sensations physiques, elle n'hésite pas et rejoint l'équipe d'Eo avec l'Émissaire.

Aboots, catastrophes environnementales, folie des hommes...
Les concepteurs d'Alternative Life Expérience ont une vision du monde en 2100 apocalyptique mais prévisible, dont Lola ne ressortira pas indemne.

Et vous, survivrez-vous à ALE 2100 ?

 
Mon avis :

Ça fait très longtemps maintenant que j’avais ces deux livres dans ma PAL. J’avais déjà lu le premier l’Update 1.1, mais je n’avais pas poursuivi car à l’époque j’avais lu la première partie en numérique et je déteste ça.
Finalement, j’ai acheté les deux tomes en livre papier mais je ne me suis pas replongée dedans.
Il a fallu que je me lance dans le Pumpkin Autumn Challenge pour l’ajouter à ma PAL (=Pile à Lire) et me relancer dans cette lecture.

J’ai beaucoup aimé le côté innovant de cette lecture. L’histoire se situe dans un futur proche, ça parle de jeux vidéo. Un jeu vidéo un peu spécial dans lequel les joueurs sont projetés dans le futur, le jeu se joue à l’aide d’un casque de réalité virtuelle (on oublie les manettes, ça n’existe plus) et ils vont tester une nouvelle interface qui intègre les sensations comme dans la vraie vie.

Dans ce jeu, les joueurs, par équipe de 3, vont arpenter le monde et voir ce qu’il est devenu en 2100.
Dans ce livre, l’auteure souhaite pointer du doigt les problèmes de notre monde : manque d’écologie, surconsommation, … Le monde dépeint dans ALE est assez pessimiste mais qui sait comment sera notre monde dans 80 ans, ça peut aller vite !

Au second plan, l’auteure nous montre également les méfaits des jeux vidéo, même si les accusations sont moins claires : l’addiction !

Comme je le disais plus haut, j’ai bien aimé le côté innovant du thème de l’histoire, ça change de ce qu’on a l’habitude de lire.
J’ai trouvé certains moments un peu longs car on suit vraiment toute la progression des joueurs dans le jeu, mais en même temps, je vois difficilement comment elle aurait pu réduire l’histoire, car il y a vraiment une boucle qui se fait et on le comprend à la fin.

Enfin, fin et un bien grand mot, car à la fin du 2ème tome, même si on obtient des réponses à certaines de nos questions, j’étais très frustrée de voir que nous n’avions pas toutes les réponses, et qu’une suite devait exister, sauf qu’elle n’est pas sortie, et je ne sais pas si elle sortira, vu que les livres sont sortis en 2015, nous sommes fin 2019 et toujours rien…

Bref, une bonne lecture dans l’ensemble, qui nous fait voyager, avec des personnages attachants. J’espère pouvoir lire la suite un jour.
 
 
 

lundi 25 novembre 2019

Hugo de la nuit - Bertrand Santini


Titre : Hugo de la nuit 

Auteur : Bertrand Santini

Genre : Jeunesse / Conte

Editions : Grasset Jeunesse

Date de sortie : 20/04/2016

Prix : 13,50 €

Nombre de pages : 214
 
 
 
 
 
 
 
Résumé :
 
« L'oncle d'Hugo allait presser l'interrupteur de la lampe de chevet lorsque l'enfant le retint par la main. - Attends... J'avais encore une question à te poser... - Quoi donc ? sourit son oncle. - Je me demandais... Tu penses qu'un mort, ça peut se déterrer tout seul ? Son oncle écarquilla les yeux pour souligner l'absurdité de la question. - « L'enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous », dit-il dans un souffle. - Qu'est-ce que ça veut dire ? - C'est du Shakespeare et cela signifie que les vivants sont plus à craindre que les morts. Hugo fronça les sourcils d'un air dubitatif. - Et sur ce constat d'épouvante, conclut Oscar dans un large sourire, je te souhaite de beaux rêves ! D'un clic, il éteignit la lampe de chevet. Hugo entendit ses pas s'éloigner dans le noir. La porte se referma sans bruit. Maintenant, la nuit pouvait commencer... »
 
 
Mon avis :
 
Quand j’ai pris ce livre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre car sur le livre on ne peut pas dire qu’il ait un résumé. J’en a quand même trouvé un sur Livraddict, et comme vous pouvez le voir, le récit va parler de la mort. C’est un roman destiné aux grands enfants, et malgré tout, le thème abordé est assez sérieux.
L’auteur a réussi à parler de la mort de manière décontractée.
 
Le jeune Hugo va mourir la nuit avant son 12ème anniversaire, s’en suit une série d’évènements pour sortir Hugo de là…car il faut le dire, sa mort reste assez mystérieuse.
 
La mort est abordée de manière simple et drôle. Oui, oui, vous avez bien lu, drôle. Pourquoi ? car dans le jardin d’Hugo, comme il habite dans une demeure assez ancienne, il y a un cimetière. Hugo étant maintenant mort, il peut voir les « habitants » du cimetière : les fantômes des gens enterrés là.
Et c’est drôle car ils sont tous plus loufoques les uns que les autres. C’est ce que j’ai préféré dans le livre d’ailleurs.
 
Pour parler d’Hugo, je trouve le personnage très bien, car il est élevé de manière à s’intéresser à tout ce qui l’entoure. Il est très intelligent et ouvert, pour un enfant de 12 ans, et en même temps, quand il meurt, on retrouve l’enfant, car il a peur, ce qui fait de lui un héros très réaliste.
 
Après, petit bémol pour moi, je trouve que pour un jeune public, l’intrigue peut être assez complexe à certains moments et il y a des subtilités qu’ils ne capteront peut-être pas.
 
Bref, un roman court et avec un récit à la fois sérieux et drôle.

samedi 23 novembre 2019

Le jour où j’ai appris à vivre - Laurent Gounelle


Titre : Le jour où j’ai appris à vivre 

Auteur : Laurent Gounelle

Genre : Contemporain / Développement personnel

Editions : Kero

Date de sortie : 02/10/2014

Prix : 19,90 €

Nombre de pages : 286
 
 
 
 
 
 
Résumé :
 
Et si tout commençait aujourd'hui ?
 
Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
 
C'est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.
 
 
Mon avis :
 
J’avais un peu peur de commencer ce livre car ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout, mon genre de lecture.
 
Finalement, je me suis surprise à voir les pages défiler assez rapidement. L’histoire se déroule plutôt bien, on a envie de savoir comment ça va se terminer.
 
Malgré tout, même si le texte donne de bonnes leçons de vie, c’est quelque fois un peu trop philosophique à mon goût…
Il y a de bonnes réflexions, avec lesquelles j’étais d’accord. Mais le texte est trop dans l’excès, aucune personne réelle ne pourrait changer à ce point du jour au lendemain, peu importe les enjeux.
Après je suis d’accord que les gens devraient réfléchir un peu plus à leurs actes…
 
Bref, de bonnes idées mais trop utopique et philosophique pour moi.