samedi 13 octobre 2018

Les Aventuriers du Rail Express


Editeur : Days of Wonder

Auteur : Alan R. Moon

Age requis : à partir de 8 ans

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs

Durée : 15 à 30 minutes

Prix : 29,99 €

 

 

 

Principe du jeu :

C’est un jeu de plateau dans lequel il faut développer son réseau ferroviaire à travers l’Europe.

Au début de la partie chaque joueur reçoit des cartes Destinations indiquant deux villes à relier entre elles, ainsi que des cartes Wagon qui serviront à prendre le contrôle de voies ferrées sur le plateau.

Chaque route construite rapporte des points ainsi que chaque trajet de cartes Destination complété.

 

 
Inclus :

1 plateau du réseau ferroviaire européen

30 wagons par joueur (+des wagons de remplacement)

4 marqueurs de score

70 cartes wagon

12 cartes locomotives

30 cartes destinations

4 cartes bonus Europe-Express

1 feuille de règles
 
 
 
 

Ils ont joué avec moi, leur avis :

Benjamin : Bon jeu, assez rapide avec des règles plutôt simples. C’est un jeu avec un peu de tactique, il faut se dépêcher de poser ses wagons car si d’autres joueurs doivent emprunter le même trajet que le vôtre, il n’y aura pas assez de place pour tout le monde !
 
 

Camille : Très bon jeu, il faut établir la bonne technique pour faire le maximum de points. Le jeu est pratique, il fait réviser la géographie :)
 
 

Mégan : Un jeu de stratégie où il faut parfois réfléchir à une issue de secours pour pouvoir relier les villes de nos cartes Destinations. Plus le trajet est long, plus il rapporte de points.


Julie et Valentin : Très bon jeu, tant au niveau design que stratégique. Temps de partie idéal, ni trop long, ni trop court.
 
 

Mon avis :

C’est un jeu qui me tentait depuis un bon moment que je n’avais pas eu l’occasion d’essayer. Je l’avais donc demandé à mon anniversaire en version classique, que j’ai eu, et voilà qu’une semaine plus tard je reçois la version Express en SP.

Bref, deux fois plus de bonheur !

 
 
Du coup, j’avais quand même testé une fois la version classique avant. Et pour ceux qui connaissent la version de base, les règles sont en grande partie les mêmes. Il y a 2/3 petites choses qui changent/supplémentaires.

Comme par exemple les cartes bonus Europe Express avec le trajet le plus long. Elles existent en plusieurs exemplaires mais si ça vous intéresse, il faut se dépêcher de prendre la première qui ramène 20 points car la seconde ne fait déjà « plus que » 15 points.



Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu, c’est LE jeu familial par excellence. Vous connaissiez le Monopoly ? il vous rebute de jouer à cause de ses parties interminables ? Essayez les Aventuriers du Rails !


C’est accessible aux enfants, les règles sont assez simples. Comme tous les jeux de plateau, il y a quand même quelques règles à retenir, mais elles sont simples et s’assimilent assez rapidement.
 

Le plateau est super joli, il est immense, j’adore !!

Il a été un peu modernisé par rapport au classique, qui commence à dater un peu.

 

Les plus : jeu familial, simple et accessible à tous

Les moins : euh…

jeudi 27 septembre 2018

Targets

Editeur : Blackrock Games

Auteur : Wilfried Fort

Illustrateur : Tony Rochon

Age requis : à partir de 7 ans

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs

Durée : environ 15 minutes

Prix : 13,95 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
Principe du jeu :
Dans Targets, chacun des joueurs a en sa possession 3 dés qu'il place l'un sur l'autre sur un palet. Tour à tour, les joueurs effectuent une pichenette sur le dé au sommet de la tour afin de s'arrêter sur l'un des trois disques placés au centre de la table. A la fin de la manche, le joueur majoritaire sur un disque le remporte. Si au cours de la manche, un joueur atteint le centre d'un disque, il doit annoncer "targets" et s'empare alors de celui-ci.

 
Inclus :
12 dés (3 rouges, 3 noirs, 3 bleus et 3 blancs)
4 jetons (1 rouge, 1 noir, 1 bleu et 1 blanc)
9 disques
1 règle de jeu

 
Ils ont joué avec moi, leur avis :
Benjamin: jeu amusant, qui promet de bonnes parties de rigolades, surtout si l'on arrive à reprendre la "target" de l'un de ses adversaires (même sans le faire exprès...)

 
Camille : jeu de dés, super sympa entre amis. Le mieux est de démolir la pile de dés de son adversaire (enfin essayer…)

 
Mégan : jeu sympa entre amis, et de bonnes rigolades quand on prend les points de son adversaire.

 
Mon avis :
Sur le coup, le jeu ne paye pas trop de mine, petite boîte, pas grand-chose à l’intérieur. Mais comme souvent, c’est trompeur !
C’est un bon jeu d’ambiance. Entre les moments où on essaye tant bien que mal de viser les cibles, sans lancer trop fort au risque de faire atterrir le dé par terre et donc d’avoir une pénalité (règle plutôt bien faite d’ailleurs car ça pourrait vite dégénérer HAHA !) et les moments où on vise les cibles des adversaires pour essayer de les pénaliser ou de récupérer leurs points, on s’éclate, c’est top !


Faut avouer qu’il faut quand même, un peu d’essais pour commencer à viser correctement, car au début on a toujours tendance à tirer trop fort, mais on s’habitue vite.


Au niveau du design, comme je le disais tout à l’heure petite boîte avec pas grand-chose dedans. Mais c’est suffisant. Des dés, des cibles. Les cibles sont jolies, avec de belles couleurs attrayantes.


Au niveau des règles, celles de base sont simples : lancer son dé pour qu’il atterrisse sur la cible et crier « Targets » s’il tombe sur le milieu de celle-ci.
Par contre, ça se complique quand il faut commencer à regarder si on a fait un double par exemple (il nous donne droit de récupérer un dé sur la table et donc à un lancer supplémentaire). La règle est simple, mais dans l’ambiance on l’oublie vite. Après ce n’est pas dérangeant, on perd juste une occasion supplémentaire de rejouer. Et puis, à force d’y jouer, on va probablement y penser.
 
Je trouve le jeu original, ça change des jeux de plateau ou des jeux de cartes.
 
 
Les plus : bon jeu d’ambiance, simple, parties rapides
Les moins : règles secondaires qu’on oublie un peu (mais on s’en fout)
 
 
 

mercredi 19 septembre 2018

Splendor

Editeur : Space Cowboys

Auteur : Marc André

Age requis : à partir de 10 ans

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs

Durée : 30-45 minutes

Prix : 26,90 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
 
Principe du jeu :
Dans Splendor, vous dirigez une guilde de marchands.
 
A l’aide de jetons symbolisant des pierres précieuses, vous allez acquérir des développements qui produisent de nouvelles pierres (les bonus). Ces bonus réduisent le coût de vos achats et attirent les nobles mécènes.
 
Chaque tour est rapide : une action et une seule ! Observez vos adversaires, anticipez et réservez les bonnes cartes.
 
Le premier joueur à parvenir à quinze points de prestige en cumulant nobles et développements déclenche la fin de la partie.

 
Inclus :
Des jetons « pierres précieuses »
Des cartes de développement de 3 niveaux différents
Des tuiles « mécènes »
Une notice

 
Ils ont joué avec moi, leur avis :
Thérèse : j’aime bien les jeux distrayants où on ne se prend pas la tête, et là ce n’est pas le cas, il faut sans arrêt faire attention et encore nous n’avons joué qu’à 2 !

 
Camille : pour pouvoir jouer, il faut être concentré et être au calme pour pouvoir être efficace. Ce n’est pas facile mais avec un peu d’entrainement, il est possible de gagner.

 
Mon avis :
Ce jeu m’attirait depuis un moment et je ne suis pas déçue par ce jeu. Le seul problème, c’est qu’il faut trouver des adversaires…Ce n’est pas le genre de jeu qui met l’ambiance. C’est un jeu tactique, où il faut être concentré pour pouvoir jouer.
Alors que ça soit pour le côté tactique ou le côté calme, j’ai eu du mal à trouver des amateurs…
Mais moi j’aime beaucoup, alors je ne désespère pas, j’y jouerai de temps en temps, car à côté de ça, les règles sont plutôt simples à comprendre : avoir des jetons pour acheter des cartes et marquer des points soit avec les cartes, soit avec la visite des mécènes.
 
Au niveau matériel, il est de bonne qualité, sympa entre les jetons, les cartes et les tuiles. Mais alors les dessins…je ne suis pas fan du tout. Ce n’est pas le genre de dessins que j’aime. Mais bon, même si ça fait un peu, je ne m’arrête pas à ça.
 

Bref, un jeu tactique plutôt rapide. Même si au début de chaque partie, on a l’impression que la partie ne va jamais finir, à force d’acquérir des cartes, le jeu s’accélère rapidement par la suite.
 
Les plus : le côté tactique
Les moins : les dessins sur les cartes et les tuiles, le côté calme
 



 
 

vendredi 14 septembre 2018

When I dream

Editeur : Repos Production

Auteur : Chris Darsaklis

Illustrateur : Cyrille Bertin, Anne Heidsieck, Loic Billiau, Éric Azagury, Cyril Nouvel, Maëva da Silva, Ismaël Pommaz, Swal, Jonathan aucomte, Nicolas Fructus, Vincent Dutrait, Frédéric Navez, Gael Lannurien, Régis Torres, Julien Delval, Zong, Sébastien Caiveau, Christine Deschamps, Miguel Coimbra, Asterman Studio

Age requis : à partir de 8 ans

Nombre de joueurs : 4 à 10 joueurs

Durée : 15 – 20 minutes

Prix : 26,90 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
Principe du jeu :
À tour de rôle, chaque joueur devra incarner le rêveur. Il posera sur ses yeux un masque de nuit et va devoir deviner le plus de mots possible, le temps du sablier.
Les autres joueurs ont, eux aussi, un rôle : la fée qui aide à faire deviner les mots, le croque-mitaine qui induit le rêveur en erreur et le marchand de sable qui tantôt aide, tantôt induit en erreur.
A la fin de chaque tour, on compte les points. Et ensuite, on redémarre une nouvelle manche en redistribuant les rôles.
 
Inclus :

1 plateau
1 lit
1 masque
1 sablier
110 cartes « Rêves »
11 cartes « Esprits du Rêve »
104 jetons de points
1 livret de règles
 
Ils ont joué avec moi, leur avis :

Benjamin : jeu intéressant, mais qui devient complexe en fonction de la peau du personnage dans lequel on se retrouve. Les mots à retrouver sont parfois compliqué à retrouver si vous n'avez pas de "fée"!
 
Mégan : Jeu accrochant car nous n’avons jamais le même rôle. Enormément de cartes différentes à deviner. Concept intéressant.
 
Camille : un petit jeu sympathique, les cartes ne sont pas si difficiles à trouver même si quelqu’un vous induit en erreur. Le jeu est très beau, le design et les dessins sont très bien faits. Les parties sont assez courtes si on est 4 joueurs, mais au moins on peut les enchainer.
 
Ophélie et Thomas : jeu qui part dans tous les sens. Partagés entre la volonté de répondre rapidement pour marquer le plus de points possible, et celle d’attendre et réfléchir « qui t’aide ? qui Veut te piéger et bluff ? »
 
Mon avis :

Ma première impression sur le jeu, c’est « waouhhh ». Le design est splendide. Le plateau avec le lit en relief comme ça, ça rend super bien. Ça change des plateau tout plat.
Et le graphisme est génial. Comme vous pouvez le voir dans la description, il y a eu beaucoup d’illustrateurs, avec des styles plus ou moins différents mais rien de dénote. Chacun a apporté sa petite touche, ce qui permet d’avoir un jeu haut en couleur !
Le design suit très bien le thème, c’est très onirique.
 
 
Les règles du jeu sont très simples à comprendre. On n’a pas besoin d’expliquer pendant des heures.
Le plus « compliqué », pour les joueurs, reste encore d’assimiler les rôles de chaque personnage : le rêveur, la fée, le croque-mitaine et le marchand de sable.
Selon moi, le plus « compliqué » reste le décompte des points. Pour des adultes, ça passe, pour des enfants (le jeu est jouable à partir de 8 ans), ça reste un peu compliqué. C’est assez simple pour le rêveur, la fée et le croque-mitaine, mais pour le marchand de sable, comme il est censé faire deviner autant de bonnes réponses que de mauvaises, c’est plus compliqué à compter les points.
 

C’est un jeu que j’aime beaucoup car il développe beaucoup de capacités. Il aide à la mémorisation (quand on se concentre un minimum), l’écoute et l’imagination pour pouvoir trouver les mots, mais également pour faire deviner.
Bien sûr, je l’aime aussi pour son design que je trouve superbe.
Et aussi, pour son côté très convivial. Certains joueurs ont plus de mal, mais ils finissent toujours par se prendre au jeu.
 

 
Les plus : c’est original, fun, convivial, magnifique
Les moins : un peu complexe pour le décompte des points pour des enfants
 

 

mardi 11 septembre 2018

Alan Lambin et le fantôme au crayon - Jean-Marc Dhainaut


Titre : Alan Lambin et le fantôme au crayon

Auteur : Jean-Marc Dhainaut

Genre : Nouvelle / Paranormal / Fantastique

Editions : Taurnada

Date de sortie : 27/10/2017

Nombre de pages : format numérique

Prix : Gratuit

 
Synopsis :
6 ans avant La Maison bleu horizon, Alan Lambin était déjà confronté à l'impensable.
Une enquête inédite explorant le monde du paranormal avec sensibilité et émotion...
Mon avis :
Quand j’ai lu « La Maison Bleu Horizon (vous pouvez retrouver ma chronique ici), j’ai beaucoup aimé le personnage de Alan Lambin, son côté vieux-jeu mais en même temps tellement au fait de son métier.
J’ai également bien apprécié la plume de l’auteur, les pages se succèdent sans que l’on s’en rende compte car on a envie de savoir la suite mais aussi car l’écriture est très fluide, facile à lire.
Et aussi, j’avais adoré le thème : les fantômes, les esprits.
Alors quand Joël des éditions Taurnada m’a demandé si je voulais lire cette nouvelle qui se déroule 6 ans avant le roman, j’ai accepté.
Et je n’ai pas été déçue, en quelques minutes, nous voilà replongeés dans l’univers d’Alan.
Cette nouvelle a beau être courte et elle est quand même riche en émotions. Elle nous fait froid dans le dos pour ensuite nous émouvoir aux larmes.
Bref, une bonne petite histoire riche en émotions. Idéale, si on veut découvrir la plume de Jean-Marc Dhainaut, avant de se lancer dans ses romans.