dimanche 12 novembre 2017

Lune et l'Ombre, tome 1 Fuir Malco - Charlotte Bousquet


Titre : Lune et l’ombre, tome 1 Fuir Malco

Auteur : Charlotte Bousquet

Genre : Jeunesse

Editions : Gulf Stream

Date de sortie : 02/05/2014

Nombre de pages : 204

Prix : 13,90 € (papier) ou 8,99 € (numérique)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Lune a treize ans.
Lune voit le monde en noir et blanc.
Lune souffre d’une maladie dont nul ne connaît l’origine...
Jusqu’au jour où, chez le médecin, l’affiche d’une exposition attire son attention. Pour la première fois depuis longtemps, Lune perçoit de nouveau les couleurs ! Convaincue que le remède à son mal se trouve au musée, la jeune fille décide d’y aller. Mais une ombre malveillante la suit, prête à tout pour l’arrêter. Commence alors pour Lune un voyage étrange. De tableau en tableau, l’adolescente découvrira ses pouvoirs et le secret de son passé...
 
 
Mon avis :
 
C’est toujours déplaisant de devoir écrire un avis sur un livre qui nous a déçu, déplu…
Ici c’est le cas.
 
Je n’ai pas réussi à accrocher au personnage de Lune.
Elle vit des choses assez troublantes. Elle va prendre les choses en main et essayer de faire changer son destin, mais malgré tout ça, elle m’a laissé assez indifférente.
 
Je pense qu’il reste pas mal de mystères à éclaircir mais ce tome n’a pas réussi à me captiver au point d’avoir envie d’essayer la suite…
 
Bref, Je ne remets pas en cause l’écriture de l’auteure car avec de nombreux livres à son actif, j’imagine qu’elle doit être talentueuse. C’est juste que ce livre n’était pas fait pour moi. J’en tenterait un autre plus tard.
 
 

Les 5 lettres du mot coeur - Cathy Cassidy

Titre : Les 5 lettres du mot cœur

Auteur : Cathy Cassidy

Genre : Jeunesse

Editions : Nathan

Date de sortie : 12/10/2017

Nombre de pages : 304

Prix : 14,95 € (papier)
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Carrie, Omisha, Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "cœur" que forment les initiales de leur prénom. Mais après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus.... Est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié?
 
 
Mon avis :
 
YES !! encore un livre de Cathy Cassidy, que j’aime beaucoup !
 
Dans ce nouveau livre, on va avoir deux narrateurs : Eden et Ryan. Ils font tous les deux partie du même groupe d’amis. Enfin, je devrais plutôt dire « faisaient ».
Au fur et à mesure du récit, les narrateurs racontent ce qui a brisé leur groupe, ce qu’ils étaient avant cette rupture et on les suit dans le présent.
 
Pendant toute l’histoire, je me doutais un peu de ce qui allait se passer. Mais j’ai bien aimé le fait que Cathy Cassidy ait amené les choses doucement. Il ne faut pas oublier que ses livres sont avant tout destinés à de grands enfants / jeunes adolescents.
 
D’habitude quand je lis un livre de Cathy Cassidy, j’en ressort avec des étoiles pleins les yeux ; ici ce n’était pas ça, c’est, selon moi, son livre le plus triste…
Il y a plusieurs sujets abordés mais tous sont tristes.
 
Mais ça reste un livre très beau malgré tout car les thèmes abordés sont des sujets forts et importants.
Je n’ai pas trop envie de vous les révéler car ça casserait l’effet du livre car le thème principal n’est finalement dévoilé qu’à la fin.
 
J’ai bien aimé les personnages. Comme d’habitude, ils ont des caractéristiques propres mais ne sont pas lisses. Ils sont complexes, se posent pleins de questions sur la vie en général et c’est ce qui fait la force des romans de Cathy Cassidy.
 
Bref, que vous soyez jeunes ou vieux, vous pouvez lire ce livre, ou les livres de Cathy Cassidy en général, car ils sont toujours porteurs de morale, et on en retire des leçons de vie qui sont toujours bonnes à prendre.
 

L'école des mauvais méchants, tome 1 Complot 1 - Stephanie S. Sanders


Titre : L’école des mauvais méchants, tome 1 Complot 1

Auteur : Stephanie S. Sanders

Genre : Fantastique / Jeunesse

Editions : Nathan

Date de sortie : 06/03/2014

Nombre de pages : 253

Prix : 12,95 € (papier)
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Être méchants ça s'apprend!
 
Élève : Rune Drexler
Niveau : Fourbe
 
Vous devrez exécuter les tâches ci-dessous en une semaine, soit sept jours, à partir de la nuit de la pleine lune :
 
 1. Kidnapper une princesse.
 2. Voler un bébé.
 3. Trouver un homme de main et en faire votre esclave.
 4. Renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de votre choix.
 
Si vous étiez amené à échouer, ne serait-ce que dans une de ces missions, vous vous verriez aussitôt exclu du Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants. Si vous réussissez, vous accéderez au grade de Félon.
Vous avez le droit de choisir deux conspirateurs pour comploter avec vous.
 
 
Mon avis :
 
J’ai lu ce livre, qui est dans bibliothèque depuis bien trop longtemps, dans le cadre de ma PAL d’Halloween.
 
J’ai passé un agréable moment. C’est une lecture plutôt jeunesse, donc pour moi c’était assez cool et détente. Mais ça relaxe et c’est aussi ça de lire.
 
Les personnages sont censés être méchants et faire peur, mais ce n’est pas le cas. Ils sont un peu trop gentils et loufoques et c’est pour ça qu’ils sont dans cette école de mauvais méchants.
 
L’histoire parle de méchants mais ne fait pas peur du tout (même pour les plus jeunes), elle est plutôt tournée à la dérision. C’est en fait, plutôt drôle.
 
J’ai bien aimé suivre les péripéties que des personnages vont subir afin de réussir leur complot.
 
Bref, malgré le côté très jeunesse, j’ai passé un agréable moment qui m’a changé des « vraies » lectures d’Halloween qui font trop peur ;-)
C’est une lecture que je recommande à tous les grands enfants et jeunes adolescents qui aiment le fantastique mais qui ont aussi envie de rire.
 
 

La petite dernière - Susie Morgenstern


Titre : La Petite Dernière

Auteur : Susie Morgenstern

Genre : Jeunesse

Editions : Nathan

Date de sortie : 24/08/2017

Nombre de pages : 224

Prix : 13,95 € (papier)
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Les PETITES dernières veulent aussi faire de GRANDES choses !
La petite Susie grandit dans les années 50, à Newark aux États-Unis, dans une famille juive de trois enfants. De trois filles plus exactement : Sandra, Effie et elle, Susie, la " petite dernière ". Et c'est son grand drame d'être la troisième. Seules ses aînées se voient confier de véritables missions par leur mère : préparer les légumes, mettre la table... Elle, elle n'est même pas digne d'éplucher les patates, elle doit se contenter de faire ses devoirs ! Et ses sœurs prennent toute la place : Sandra est " la plus jolie ", Effie " la plus drôle ". Que lui reste-t-il de spécial ?
 
 
Mon avis :
 
Il s’agit ici d’un récit autobiographique. L’auteure nous raconte sa vie à l’âge de 10 ans dans les années 50.
Elle nous explique le complexe qu’elle a développé, être la dernière petite fille de la famille alors que les parents auraient souhaité avoir un garçon…
 
L’auteure complexait car ses sœurs étaient « la plus jolie » et « la plus drôle ». Elle pensait qu’elle était inutile car leur mère ne lui donnait rien d’important à faire à ses yeux. Mais elle n’avait pas compris que si leur mère lui conseillait de faire ses devoirs c’est peut-être parce qu’elle avait compris que Susie était intelligente.
 
C’était intéressant de suivre ses récits quotidiens car ils étaient parfois drôles, parfois instructifs. Instructifs car ils montrent comment vivaient les juifs aux Etats-Unis dans la période d’après 2ème guerre mondiale.
 
J’ai trouvé l’histoire un peu longue à certains moments car les chapitres parlent de différents moments de cette année de vie de l’auteure sans pour autant être liés entre eux. Je ne voyais pas où ils allaient me mener.
 
Bref, un récit qui reste cependant intéressant et bien adapté pour les enfants d’une dizaine d’années. En plus, il y a de petits dessins fait par l’auteure qui ponctuent ce récit.
 
 

dimanche 29 octobre 2017

La Cité de l'Oubli - Sharon Cameron


Titre : La cité de l’oubli

Auteur : Sharon Cameron

Genre : Jeunesse / Dystopie

Editions : Nathan

Date de sortie : 12/10/2017

Nombre de pages : 462

Prix : 17,95 € (papier)
 
 
 
 

Synopsis :

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l’Oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Pas celle de Nadia. Elle seule n’a pas oublié. Elle seule se souvient que se père a profité de ce bouleversement pour l’abandonner… Le nouvel Oubli approche. Nadia doit percer le secret de cette fatalité avant que sa famille ne vole à nouveau en éclats. Avant que la ville ne sombre encore une fois dans le chaos.

 

Mon avis :

J’étais très contente de plonger après si longtemps dans une dystopie. En plus, il s’agit d’un one-shot, donc ça change de toutes les séries pour lesquelles il faut toujours attendre le tome suivant.


L’auteure a réussi à créer un univers original qui n’avait pas (à ma connaissance) été exploité jusqu’à présent.
Les habitants de Canaan sont obligés de consigner dans des livres leur quotidien afin de se souvenir, car tous les douze ans, ils oublient tout. Leurs livres les aident à reconstruire leur vie. Pour savoir qui était leur conjoint, leurs enfants, leur métier et leurs souvenirs particuliers.
Nadia est la seule personne qui n’est pas touchée par ce phénomène. Elle se souvient de tout, et voudrait trouver une solution pour que l’Oubli n’arrive plus.

 
Au fur et à mesure des pages, Nadia va se trouver des alliés, un en particulier…
Elle va apprendre à s’ouvrir à lui, et lui révéler ce qu’elle cache à tout le monde depuis toujours : qu’elle sait tout.
Ils vont découvrir beaucoup sur Canaan et ses dirigeants. Et aussi sur l’Oubli…

 
J’ai beaucoup aimé les personnages, ils m’ont touché par leur histoires respectives, communes et ce qui les attend…
Je les trouve très accessibles, dans le sens où ils peuvent correspondre à tout le monde et personne en particulier. Ce ne sont pas des héros. Ils n’ont pas de pouvoirs, ne sont pas plus courageux que les autres, ils sont juste normaux.
Et c’est aussi comme ça que j’aime les personnages principaux. Il faut qu’ils nous ressemblent.

 
Bref, un petit coup de cœur pour cette nouvelle dystopie que j’ai trouvé très addictive.