lundi 13 mars 2017

Coeur Piment - Cathy Cassidy

Titre : Les Filles au Chocolat, hors-série 4 Cœur Piment
 
Auteur : Cathy Cassidy
 
Genre : Jeunesse
 
Editions : Nathan
 
Date de sortie : 02/03/2017
 
Nombre de pages : 105
 
Prix : 5,90 € (papier)
 
 
 
 
Synopsis :
 
Après avoir passé deux merveilleuses semaines à Tanglewood, avec Honey, Ash a repris son tour du monde. Le voilà maintenant en Europe, direction Paris ! Mais le cœur n’y est plus. Il ne retrouve pas l’excitation de ses premiers mois de voyage : Honey lui manque trop, et sans elle rien n’a plus d’intérêt. Il n’y a que lorsqu’il lui raconte ses visites et ses impressions par mail qu’il se sent heureux.
 
 C’est pourquoi la perspective de rentrer bientôt en Australie alors que Honey reste en Angleterre, inquiète Ash…
 
Et si elle finissait par l’oublier ?
 
 
Mon avis :
 
Avant de lire ce livre, j’ai voulu relire le tome principal auquel il est attaché : Cœur Vanille.
C’est lorsque Honey part vivre en Australie chez son père qu’elle rencontre Ash.
Ash lui raconte qu’il travaille dans un bar de plage les soirs et le week-end afin de prendre une année sabbatique après son bac pour pouvoir se poser, réfléchir vraiment à ce qu’il veut faire plus tard et découvrir le monde.
J’avais beaucoup aimé ce personnage et je suis contente qu’un tome lui est dédié.
 
Dans ce tome, Cathy Cassidy aborde le sujet des études, le fait que lorsque l’on doit se décider, on est jeune, qu’on a des doutes…le tout raconté sur fond de road-trip par Ash, amoureux transi.
 
C’était une histoire vraiment sympa. Comme dans beaucoup de livres de Cathy Cassidy, on en ressort des étoiles pleins les yeux.
 
Mais, oui il y a un mais, je l’ai trouvé un peu léger. J’aurai aimé qu’il soit un peu plus long. J’ai trouvé ça un peu trop rapide et pas assez développé.
 
 

dimanche 12 mars 2017

Coeur Vanille - Cathy Cassidy

Titre : Les Filles au Chocolat, tome 5 Cœur Vanille
 
Auteur : Cathy Cassidy
 
Genre : Jeunesse
 
Editions : Nathan
 
Date de sortie : 12/06/2014
 
Nombre de pages : 289
 
Prix : 14,90 € (papier) ou 10,99 € (numérique)
 
 
 
 
Synopsis :
 
Honey, 15 ans, est l'aînée des sœurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb.
 
 
Mon avis :
 
Il s’agit ici d’une relecture. Je voulais relire ce livre pour pouvoir lire le petit nouveau de Cathy Cassidy : Cœur Piment.
Ces deux tomes sont liés car Cœur Piment va raconter l’histoire d’un personnage rencontré par Honey.
 
 
!!! ATTENTION SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS !!!
 
Après avoir totalement dépassé les bornes dans le tome précédent, Honey décide de partir vivre chez son père. Il ne s’agit pas d’un petit déménagement, car celui-ci habite en Australie.
Honey a hâte d’y être, de retrouver son cher papa et de l’avoir pour elle toute seule, le tout accompagné des paysages paradisiaques et du soleil Australien.
Après avoir déconné les mois précédents, Honey décide qu’il est grand temps de prendre de bonnes résolutions. Elle avait commencé à faire des bêtises après l’arrivée dans sa vie de Paddy, son beau-père et Cherry, sa demi-sœur (qui lui a piqué son petit copain de l’époque, Shay) mais loin de tout ça, elle pourra se reconstruire.
 
Cathy Cassidy, comme d’habitude, réussit avec brio à nous donner de belles leçons de morales en parlant de sujets importants lorsque l’on est adolescent.
 
Ici, Honey va être confrontée à une histoire de harcèlement par internet. Cathy Cassidy nous montre les dangers du web : le fait qu’on ne peut jamais vraiment savoir à qui on parle réellement, qu’il faut toujours être sur ses gardes car même un compte connu peut-être piraté.
 
Elle nous parle aussi du pardon. Du fait qu’il faut savoir pardonner aux gens, savoir relativiser et voir les choses plus importantes dans la vie.
 
Grâce à ce tome, j’ai appris à aimer Honey, car dans les tomes précédents on rencontre une jeune fille hautaine, méchante, qui déraille totalement. Mais ici, on apprend à mieux la connaitre, on la voit faire des efforts et changer aussi.
 
J’ai adoré le décor, car certes l’Angleterre est sympa, mais décrire un Noël au soleil sur les plages Australiennes, ce n’est pas commun ;-).
 
Bref, c’est pour tout ça que j’aime tant les romans de Cathy Cassidy. Il y a toujours de bonnes leçons à en tirer. L’écriture est simple, c’est facile à lire et les personnages sont adorables.
 
 

mercredi 8 mars 2017

Je suis ton soleil - Marie Pavlenko

Titre : Je suis ton soleil
 
Auteur : Marie Pavlenko
 
Genre : Jeunesse / Contemporain
 
Editions : Flammarion Jeunesse
 
Date de sortie : 08/03/2017
 
Nombre de pages : 462
 
Prix : 17,50 € (papier) ou 11,99 € (numérique)
 
 
 
 
Synopsis :
 
Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.
 
 
Mon avis :
 
J’ai pris ce livre très rapidement car j’ai déjà lu et rencontré Marie Pavlenko et j’avais hâte de lire ce nouveau livre !
 
Dans ce livre, Déborah, qui rentre en terminale, va nous raconter son quotidien.
On va donc suivre ses tracas d’adolescente : le stress du bac, les problèmes d’amitié, d’amour, de famille…
On va voir comment Déborah va réagir face à tout ça…Ce n’est pas facile tous les jours, il y a des jours avec et des jours sans mais elle gère plutôt pas mal car elle peut compter sur ses proches.
 
Déborah est un personnage drôle, on ressent bien la personnalité de l’auteure (je crois :-D) à travers elle.
J’ai adoré le lien qui se tisse petit à petit avec Isidore le chien-clochard.
J’ai également beaucoup apprécié Mygaleman (je crois que c’est mon personnage préféré) et Victor.
J’ai apprécié tous les personnages, ils sont bien diversifiés.
 
Ce que j’ai adoré c’est que ce roman nous montre que les choses ne sont pas forcément ce qu’elles semblent être et qu’il faut aller chercher plus loin que les apparences pour découvrir de merveilleuses choses…
 
Ce que j’ai énormément apprécié, c’est que ce roman aborde également, de près ou de loin, beaucoup de thèmes très fort : le divorce, l’avortement, le suicide, l’amour, l’amitié, le harcèlement, l’homosexualité, les études…
 
Ce roman est donc très rythmé. J’ai, de nouveau, adoré le style de l’auteure.
 
Bref, c’est une petite pépite de la littérature jeunesse. Des thèmes forts, des personnages sympas le tout saupoudré de l’humour de Marie Pavlenko. J’adore !
 
 
"

 

mardi 7 mars 2017

Melody, huit ans, deux vampires et l'apocalypse - Cestdoncvrai

Titre : Melody, huit ans, deux vampires et l’apocalypse
 
 
Auteur : Cloé et Tatiana Cestdoncvrai
 
 
Genre : Jeunesse / Fantastique
 
 
Editions : Autoédité
 
 
Date de sortie : 08/12/2016
 
 
Nombre de pages : 75
 
 
Prix : 4,50 € (papier)

 
 
Synopsis :
Melody a huit ans et elle adorerait pouvoir jouer sous la pluie. Juste une fois. Mais la pluie est acide. La pluie fait fondre les choses et les gens. La pluie, c’est un truc de grands. Même sa mère, qui est pourtant la sorcière la plus forte du village, la craint.
Alors que se passerait-il, si, un jour, l’averse ne cessait plus ?
 
 
 
Mon avis :
J’ai trouvé l’écriture simple mais bien faite.
 
Mais quelque chose me chiffonne dans l’histoire, j’aurai aimé un personnage principal un peu plus âgé. De l’âge des lecteurs potentiels. Car là je doute qu’un enfant de 8 ans le lise…
Et en même temps ça aurait enlevé cette candeur, cette fraicheur, cette naïveté…
Sans compter cette petite remarque, j’ai trouvé l’histoire originale, sympa et bien menée.
Mais peut-être un peu trop courte…
Je pense qu’il y aura une suite mais j’aurai préféré que ce tome soit plus long ou alors qu’il n’y ait qu’un seul livre, car je trouve qu’il s’arrête un peu trop brusquement. On reste un peu sur notre faim, comme si c’était une introduction.
 
Bref, je pense que l’histoire peut être intéressante mais qu’elle mériterait d’être complétée…



lundi 6 mars 2017

Les décharnés - Paul Clément

Titre : Les Décharnés
 
Auteur : Paul Clément
 
Genre : Fantastique
 
Editions : Auto-édition
 
Date de sortie : 03/12/2015
 
Nombre de pages : 320
 
Prix : 12,99 € (papier) ou 3,99 € (numérique)
 
 
 
 
Synopsis :
 
Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?
 
 
Mon avis :
 
J’avais hâte de commencer ce livre en tant que grande fan de Walking Dead qui se respecte.
Mais…j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’histoire…
J’ai trouvé les chapitres sont assez longs au début.
Ça m’embêtait d’avoir du mal à accrocher, car j’adore le thème des zombies, je trouvais l’écriture bonne, mais ça ne passait pas trop…
J’ai donc cherché la cause, et j’ai compris que c’est le personnage principal qui me posait problème.
Il est assez antipathique. Il est vraiment détestable, en fait. Il a des réactions assez catégoriques, un peu spéciales…
J’ai de ce fait laisser ma lecture un peu de côté pendant un petit moment pour mieux la reprendre par la suite.
 
Il a fallu un petit moment mais j’ai repris ma lecture, je me suis accrochée, et j’ai eu raison de persévérer.
Patrick n’est pas sans-cœur car il décide de sauver une petite fille destinée à mourir s’il n’agissait pas. Et petit à petit on découvre qu’il est juste un peu (beaucoup) bourru. Mais la petite fille (Emma) va l’aider à reprendre goût à la vie, si on peut dire ça comme ça, dans un monde dévasté par les zombies.
 
Au début je n’aimais vraiment pas Patrick, et quand j’ai refermé ce livre, je peux vous dire, qu’il m’a ému, vraiment ému.
Paul Clément a réussi à décrire parfaitement un monde dévasté par les zombies.
J’ai retrouvé ce que j’aime tant dans ma série favorite : un monde fantastique avec le côté zombie et comment les Hommes deviennent, changent dans un univers où seule la loi du plus fort compte.
 
Ce livre était peut-être un peu lent au début, mais ça montre également le fait qu’il faut un temps d’adaptation au gens pour se faire à leur nouveau monde et comprendre ce qui leur arrive.
 
Bref, je suis vraiment contente de m’être accroché et limite je me sens bête de ne pas l’avoir terminé plus tôt car je serai passée à côté de quelque chose de vraiment sympa. Mais l’essentiel c’est de l’avoir lu et je le conseille à tous les fans de The Walking Dead.
 
 
« Nous traversâmes la cour. Une longue rangée d’arbres plantée en son centre créait un grand espace ombragé où les jeux de marelle se reposaient paisiblement. Ironiquement, le Paradis de l’un d’eux était presque entièrement effacé tandis que l’Enfer semblait avoir été repeint récemment. »