samedi 13 avril 2019

My teacher my love, tome 4 - Momoko Kôda


Auteur : Momoko Kôda

Genre : Manga / Shôjo

Editions : Delcourt Tonkam

Date de sortie : 13/03/2019

Nombre de pages : 176

Prix : 6,99 €

Nombre de tomes sortis au Japon : 13
Série terminée : oui
Nombre de tomes sortis en France : 4




Résumé :

Ayu Samaru, 16 ans, rêve d'avoir un petit ami comme toutes ses copines. Alors qu'elle mange dans un combini pour oublier son énième rejet, elle se rend compte qu'elle n'a pas assez d'argent pour payer ! Un beau garçon paye alors pour elle. Le lendemain, elle découvre qu'il est son odieux nouveau professeur de mathématiques. Il est aussi décidé à lui rendre sa confiance en elle pour séduire les garçons.

 
Mon avis :

Dans les précédents tomes, j’étais assez mitigée.
Je trouve le personnage de Samarun trop naïve, trop cruche.
Et je trouve le personnage du professeur Hiromitsu trop « méchant ». On a l’impression qu’il est vraiment sans cœur, et qu’il ne fait que repousser Samarun sans vraiment le faire, car il la laisse espérer qu’il se passera plus de choses entre eux par la suite. Samarun s’accroche à fond, mais j’ai l’impression que c’est peine perdue.

A la base, elle est tombée sous le charme de Hiromitsu car elle n’allait que de déception amoureuse en déception amoureuse, mais je pense qu’elle n’a jamais su trouver la bonne personne…et pourtant elle l’a sous les yeux à longueur de journée. Un garçon qui prend soin d’elle à chaque fois. Et qui essaye de la protéger de Hiromitsu.

J’ai trouvé ce tome un peu mieux que les autres. Peut-être parce que je m’habitue aux personnages…

Bref, je suis toujours mitigée sur cette histoire, surtout que j’a vu qu’il y avait 13 tomes de prévus…Je ne sais pas si j’irai au bout de la série. On verra si je me lasse ou pas.


jeudi 11 avril 2019

Monkey Peak, tome 5 - Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta


Auteur : Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta

Genre : Manga / Seinen

Editions : Komikku

Date de sortie : 28/02/2019

Nombre de pages : 193

Prix : 8,50 €

Nombre de tomes sortis au Japon : 8
Série terminée : non
Nombre de tomes sortis en France : 5



Résumé :

La paisible randonnée des employés d’un laboratoire pharmaceutique s’est transformée en un véritable cauchemar ! Poursuivis par une mystérieuse créature, ils se font tuer les uns après les autres, sans même savoir pourquoi on les agresse… Le massacre a déjà de nombreuses victimes. Le doute s’immisce au sein des survivants quand ces derniers soupçonnent que l’un d’entre eux aide la créature ! La raison et la dignité humaine disparaissent peu à peu pour laisser place à la panique et au désespoir.

 
Mon avis :

Les salariés de l’entreprise pharmaceutique sont loin d’être au bout de leur souffrance. Quand on pense apercevoir le bout du tunnel, il y a toujours de nouvelles péripéties qui font que non ce n’est pas la fin !

Au début, j’avais peur que les tomes s’essoufflent un peu car on rentre très vite dans l’intrigue et on a l’impression que les choses se développent vite, trop vite. Mais en fait, pas du tout, l’histoire est vraiment bien ficelée. Il se passe toujours de nouvelles choses sans pour autant être redondant ou répétitif.

Mes soupçons vont toujours dans tous les sens, je ne sais plus qui soupçonner.

Mes personnages préférés restent Saotome, Miyata et Rin.

Les pages se tournent avec frénésie, je veux en savoir toujours plus !
J’ai hâte que la suite sorte car là, la fin du tome est critique et ça va être long d’attendre !!


Monkey Peak, tome 4 - Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta


Auteur : Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta

Genre : Manga / Seinen

Editions : Komikku

Date de sortie : 08/11/2018

Nombre de pages : 193

Prix : 8,50 €

Nombre de tomes sortis au Japon : 8
Série terminée : non
Nombre de tomes sortis en France : 5



Résumé :

La paisible randonnée des employés d’un laboratoire pharmaceutique s’est transformée en un véritable cauchemar ! Poursuivis par une mystérieuse créature, ils se font tuer les uns après les autres, sans même savoir pourquoi on les agresse… Le massacre a déjà fait de nombreuses victimes. Le doute s’immisce au sein des survivants quand ces derniers soupçonnent que l’un d’entre eux aide la créature ! La raison et la dignité humaine disparaissent peu à peu pour laisser place à la panique et au désespoir.

 
Mon avis :

Le calvaire des salariés de l’entreprise pharmaceutique continue.
Ils sont épuisés. Et ils ne font plus que se méfier de certaines personnes, maintenant ils accusent ouvertement et pas que… c’est assez barbare à certains moments ! c’est vraiment pour un public averti à ce niveau !

De mon côté, mes soupçons vont toujours dans tous les sens, je ne sais plus qui soupçonner.

Mes personnages préférés restent Saotome, Miyata et Rin. Ils sont, je pense, et je le pense depuis le début, les plus droits.

Les pages se tournent avec frénésie, je veux en savoir toujours plus !
Je ne veux qu’enchaîner les tomes pour avoir la suite !


Monkey Peak, tome 3 - Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta


Auteur : Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta

Genre : Manga / Seinen

Editions : Komikku

Date de sortie : 30/08/2018

Nombre de pages : 224

Prix : 8,50 €

Nombre de tomes sortis au Japon : 8
Série terminée : non
Nombre de tomes sortis en France : 5



Résumé :

La paisible randonnée des employés d’un laboratoire pharmaceutique s’est transformée en un véritable cauchemar ! Poursuivis par une mystérieuse créature, ils se font tuer les uns après les autres, sans même savoir pourquoi on les agresse… Le massacre a déjà fait 23 victimes, auxquelles viennent de s’ajouter trois nouvelles personnes. Le doute s’immisce au sein des survivants quand ces derniers soupçonnent que l’un d’entre eux aide la créature ! La raison et la dignité humaine disparaissent peu à peu pour laisser place à la panique et au désespoir.

 
Mon avis :

Le calvaire des salariés de l’entreprise pharmaceutique ne fait que commencer.
Ils sont à bout de nerfs. La faim, la soif, la fatigue, le stress les épuisent.
Ils commencent à se méfier les uns des autres et à se soupçonner d’être alliés au singe.

De mon côté, mes soupçons vont dans tous les sens car on pense à quelqu’un, il y a d’autre faits qui viennent s’ajouter pour pimenter l’intrigue et nous faire douter de quelqu’un d’autre.

Je suis vraiment bien rentrée dans cette histoire, c’est un genre qui me plait beaucoup.
Je ne veux qu’enchaîner les tomes pour avoir la suite !


Monkey Peak, tome 2 - Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta


Auteur : Koji Shinasaka et Akihiro Kumeta

Genre : Manga / Seinen

Editions : Komikku

Date de sortie : 07/06/2018

Nombre de pages : 190

Prix : 8,50 €

Nombre de tomes sortis au Japon : 8
Série terminée : non
Nombre de tomes sortis en France : 5


 
Résumé :

La paisible randonnée des employés d’un laboratoire pharmaceutique s’est transformée en un véritable cauchemar ! Poursuivis par une mystérieuse créature, ils se font tuer les uns après les autres, sans même savoir pourquoi on les agresse…
L’environnement difficile de la montagne et la fatigue ne font qu’accentuer leur stress et bientôt, des disputes éclatent. Prêts à tout pour survivre, ils laissent leurs plus bas instincts dicter leur conduite. L’horreur est au bout du chemin…

 
Mon avis :

Le singe continue de traquer les salariés de l’entreprise pharmaceutique. Le nombre de morts ne cesse d’augmenter.
Entre la fatigue, le manque de sommeil, d’eau, de nourriture et la peur, les salariés sont à bout de nerfs !
Ils commencent à se chamailler, les coups bas fusent…
Saotome en prend bien sûr pour son grade, car il a annoncé qu’il avait tué 2 personnes quelques années plus tôt…

On attaque une autre phase du manga, les salariés sont passés en mode survie et même si ce n’est pas leur cas, on commence à soupçonner un peu tout le monde d’être une taupe !
Pour moi, les attaques du singe laissent à penser qu’il n’agit pas seul…mais ce n’est qu’une supposition.

J’ai toujours envie d’en savoir plus sur Saotome car selon moi, il a beau être bagarreur, il est quand même bienveillant et de bons conseils.

Bref, on avance très vite dans le vif du sujet, j’ai du mal à croire qu’il y aura plus de 8 tomes en tout ! j’espère que l’histoire ne trainera pas en longueur par la suite.