vendredi 29 juin 2018

Vacances!


Cette semaine le blog est un peu en vacances car il n’y aura pas de chroniques.

Pour vous faire patienter un peu, voici ce que j’emmènes avec moi.

 

 

·       Pour les Livres :

 

 

Nil, tome 1 de Lynne Matson (PKJ)

Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

 

Le crime de L’orient Express d’Agatha Christie (le Livre de Poche)

Alors qu'il rentre de mission et compte s'arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d'urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l'année, l'Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l'aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n'aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s'étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l'assassin de s'enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l'enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !

 

Les prières de sang de Jean-marc Dhainaut (Taurnada)

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

 

Star Wars, intégrale des épisodes I.II.III. (Pocket)

INTÉGRALE ÉPISODES I • II • III Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine.... La République Galactique est en pleine ébullition. La taxation des routes commerciales reliant les systèmes éloignés provoque la discorde. Pour régler la question, la cupide Fédération du Commerce et ses redoutables vaisseaux de guerre imposent un blocus à la petite planète Naboo. Face à ce dangereux engrenage, alors que le Sénat Républicain s'enlise dans des débats sans fin, le Chancelier Suprême charge en secret deux Chevaliers Jedi, gardiens de la paix et de la justice dans la galaxie, de résoudre le conflit... Que la Force soit avec nous.

 

Lola Bourdon, tome 1 Sur les traces de Robinson de Renaud de Vriendt (Kennes)

Du haut de ses douze ans, Lola Bourdon n’était pas prête à abandonner sa vie de petite fille comme les autres. Mais voilà, son père a été engagé comme chef cuisinier sur un navire des plus étranges : le Champollion. À la tête du bateau, Archimède Bolton, un aventurier érudit et maladroit au caractère imprévisible... Embarquez avec Lola, vivez de folles aventures, visitez le monde entier, et découvrez en prime l’Histoire par le petit bout de la lorgnette!

 

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille (Charleston)

Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Un soir, les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, séductrice dans l’âme et Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler en pleine campagne avec l'interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

 

Geisha de Arthur Golden (Le Livre de Poche)

À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.

 Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.

 Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cœur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

 

Marked Men, tome 3 Rome de Jay Crownover (J’ai lu)

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis " bad boys " tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.

Elle attend maintenant l'homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s'engager. Et elle rencontre Rome Archer.

 

Sous ses airs rassurants d'ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très "homme parfait" ! Et surtout il revient du front...

Si Rome avait l'habitude d'être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd'hui il n'est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu'à ce que Cora débarque dans sa vie et l'éclaire de mille couleurs.

 

Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

 

Mauvaise Connexion de Jo Witek (Talents Hauts)

Je me suis inscrite sur un nouveau tchat. J'ai tapé Marilou. Je trouvais que ce pseudo correspondait bien à la fille que j'avais envie d'être. Plus sexy, plus délurée, plus effrontée aussi. Marilou, une autre moi-même. Une fille qui l'a tout de suite attiré. - Bonjour, Marilou. C'est joli comme prénom. T'as quel âge ? J'ai menti : Seize. Et toi ? - Vingt. Mentait-il lui aussi ? Je ne me suis pas vraiment posé la question, trop heureuse de partager ma tristesse nocturne avec un garçon. J'ai poursuivi. - Je viens de me disputer avec ma mère. Elle refuse que je fasse des photos de mode. - Elle doit être jalouse de ta beauté. - Merci. Je crois que tu as raison. - Je sais de quoi je parle, je suis photographe de mode. - C'est vrai ? - Oui, pour des défilés à Paris et des shooting magazines. On peut la voir quelque part ta jolie frimousse, Marilou ? Voilà. Ça a commencé comme ça.

 

Là où tu iras j’irai de Marie Vareille (Le Livre de Poche)

Isabelle rêve d'une vie d'actrice mais mène une vie lambda. Un jour, fauchée, elle accepte pour travail de séduire un jeune veuf sur le point de se remarier. Elle doit alors partir en Italie et se faire passer pour la nourrice de la famille riche famille des Kozlowski. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que les enfants lui en font voir de toutes les couleurs.

 

Les filles de Roanoke de Amy Engel (Autrement)

Dans une petite ville du Kansas, les filles Roanoke sont enviées de tous. Belles, jeunes et riches, elles vivent avec leurs grands-parents sur le domaine familial, au coeur des champs de blé. Quand Allegra disparaît, après la fin tragique qu'ont connu Camilla, Penelope et Eleanor, toutes filles de la lignée Roanoke, sa cousine Lane part à sa recherche. Elle découvre de sombres secrets de famille.

 

 

·       Pour les jeux :

 

 

Pour les jeux, je ne fais pas de détail pour le moment. Vous aurez les chroniques bientôt ! Je vous fais quand même un petit listing :

 

Imaginarium (Days of Wonder / Bombyx)

 

Dos (Mattel)

 

6 qui prend (Gigamic)

 

Freak Shop (Catch Up Games)

 

Cubirds (Catch Up Games)

 

Banquet Royal (Banquiiiz)

 

Splendor (Space Cowboys)

 

Monopoly Gamer (Hasbro)

 

Jeux de cartes classiques


quand mêmes le jeu


QUAND MÊMES LE JEU

« Créez vos memes les plus obscènes »

 

 

Editeur : Coucoumba Editions

Age requis : 16 ans et plus

Nombre de joueurs : 3 et plus

Durée : environ 30 minutes

Prix : 26,99 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
 
 
 
 
Principe du jeu :
C’est un jeu dont le but est de créer les associations de cartes les plus drôles possibles.
 
Chaque joueur possède 6 cartes « situations ».
 
L’un des joueurs pioche une carte « image », c’est le Juge. Chacun des autres joueurs va lui donner une carte « situations ».
 
Le Juge choisit celle qui lui plait le plus, celui qui gagne prend la carte « image », ça lui fait 1 point.
 
La partie se poursuit jusqu’au moment où l’un des joueurs a 6 points.
 
 
Inclus :
220 cartes situations
56 cartes images
 
 
Ils ont joué avec moi, leur avis :
 
Peter : Excellent jeu ! Partage, plaisir et rire, reste plus qu’à tomber sur la bonne carte !
 
Mélissa : Bonne surprise ! Un bon moment de rire entre amis. Reste à changer le visuel qui est peu attrayant.
 
 
Mon avis :
 
Nous avons passé un très bon moment avec ce jeu ! Il est idéal pour des apéros entre amis réussi !
 
J’ai bien aimé le côté « image », c’est très drôle et encore plus visuel que les autres jeux du même type. C’est original ! Ici on travaille sur des expressions de visages et j’adore, c’est fous rire assurés !
 
Une belle qualité avec des photos originales et des propositions très drôles !
Le seul petit reproche que je ferais c’est au niveau du design. Je trouve la boite de jeu beaucoup trop sobre. Quelqu’un qui ne connait pas le jeu, ne sera pas forcément attiré car il ne saura pas ce que c’est !

 
Les règles sont très faciles à comprendre, en quelques secondes c’est expliqué et compris !
 
Bref, un très bon jeu pour des moments au top entre amis ! fous rire assurés !
 


 
Les plus : jeu très drôle
 
Les moins : packaging trop simple
 
 
 

mercredi 27 juin 2018

Monopoly Gamer


MONOPOLY GAMER

« Achetez. Vendez. Négociez. Gagnez ! »

Version Collector

 

 

 
Editeur : Hasbro Gaming (en partenariat avec Nintendo)

Age requis : à partir de 8 ans

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs

Durée : environ 45 minutes

Prix : 53,24 € en Edition Collector (vous pouvez l’acheter ici)

Il existe aussi en Edition Classique pour 29,99 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
 
Principe du jeu :
Dans ce jeu, on retrouve un plateau avec, comme au Monopoly basique, des propriétés à acheter.
A chaque fois qu’un joueur joue, il ne lance pas 1 mais 2 dés. Le deuxième va amener les joueurs à exécuter une action typique du jeu Mario.
A chaque fois qu’un joueur termine un tour, il peut affronter un Boss.
Quand tous les combats de boss ont été fait, le jeu s’arrête.
Chaque propriété, chaque combat de Boss gagné, ainsi que l’argent que vous possédez vous rapporte des points. Celui qui a le plus de points à la fin gagne la partie.
 
 
Inclus :
1 plateau de jeu
Pièces de 5
Pièces de 1
5 pions
5 aides de jeu
5 cartes personnages
8 cartes de Boss
16 Cartes de propriétés
1 dé normal
1 dé spécial
 
 
Ils ont joué avec moi, leur avis :
Benjamin : excellent dérivé du Monopoly ! Jeu très drôle, mais il faut avoir un peu de chance… :-)
 
Julie et Valentin : Mieux que la version classique !! Plus agréable à jouer, plateau et pions sympas.
 
Mélissa : Bon jeu, familial et coloré reprenant les bases du Monopoly. Facile à comprendre. Je recommande.
 
Peter : Version très originale, très agréable à jouer, même sans argent on peut gagner !
 
Megan : Un nouveau concept de jeu intéressant, avec de nouvelles règles. Le jeu est super beau et donne envie…même si ça ne réussit pas tout le temps.
 
Camille : Alors moi qui n’aime pas les Monopoly…je suis servie sur cette partie !!
Pendant près d’une heure je joue, mais je n’ai aucune pièce ou bien je me retrouve en prison…
Mais j’avoue qu’il est mieux que le Monopoly normal, le design est top !
Le fait de jouer avec des pièces et un nouveau dé c’est sympa.
Lors de cette partie, jai passé une fois la case départ, et j’ai dû mandier une pièce à mon voisin pour pouvoir réaliser un combat de Boss que je n’ai même pas réussi…
Bref, je ne suis pas faite pour le Monopoly Gamer mais le Monopoly normal c’est pareil, je vais attendre d’essayer le Monopoly spécial tricheur :)
 
 
Mon avis :
J’aime beaucoup le jeu du Monopoly mais ici même si on dit « Monopoly Gamer » il y a beaucoup de divergences avec le jeu de base.
Si vous n’étiez pas fan du jeu basique, testez celui-ci il est vraiment différent. Il ressemble plus au jeu Mario qu’au Monopoly.
 

La principale ressemblance avec le Monopoly basique est le fait d’acheter des propriétés et de recevoir les loyers.
Selon moi, ce n’est pas le base du Monopoly Gamer. Ici, le but c’est d’avoir le plus de points possible à la fin de la partie et pas forcément le plus d’argent.
 
Les ressemblances avec le jeu Mario de chez Nintendo sont plus nombreuses.
Ici on joue avec pièces et non avec une carte ou des billets.
On y retrouve donc les pièces, les personnages, les tunnels, les étoiles, les carapaces …
 
Bref, on retrouve l’esprit Monopoly avec le plateau et les propriétés mais il y a eu une réelle collaboration avec Nintendo pour que le jeu soit vraiment dans la lignée « Mario ».
 


Ce qui est également plutôt cool ici, c’est que le jeu peut vite se renverser, et un joueur qui n’a plus rien ou presque, peut gagner, contrairement au Monopoly basique où les premiers tours donnent le ton de la partie.
 
Une partie se joue assez vite par rapport à un Monopoly basique. A peu près moitié moins de temps car pour nous c’est environ 45 minutes la partie.
 

C’est un jeu d’une belle qualité.
 
Il est assez simple au niveau des règles. Le seul point « négatif » à ce niveau c’est qu’il est recommandé à partir de 8 ans, mais c’est peut-être un peu juste. J’aurais plutôt dit 10 ans.
 
C’est peu stratégique, on lance les dés et on se laisse guider sans trop réfléchir.
C’est un jeu délassant
On passe de bons moments
Sans prise de tête
 

 

Bref, j’aime beaucoup le Monopoly basique mais cette version est revisitée et bien revisitée.
 
Les plus : un jeu vraiment revisité au couleur de Mario et ses amis ; beaucoup plus rapide qu’un Monopoly basique
Les moins : Grosses différences de pouvoirs entre les différents personnages. Certains personnages sont (à mon avis) beaucoup plus avantagé que d’autres.
 
 
 

samedi 23 juin 2018

Limite Limite


LIMITE LIMITE

« Le jeu que vous aurez honte d’aimer »






Editeur : Limite Limite

Age requis : 18 ans et plus

Nombre de joueurs : 3 et +

Durée : 20-30 minutes

Prix : 26,99 € (vous pouvez l’acheter ici)
 
 
 
 
Principe du jeu :
C’est un jeu dont le but est de créer les associations de cartes les plus drôles possibles.
 
Chaque joueur possède 7 cartes rouges « réponses ».
L’un des joueurs pioche une carte bleue « question », c’est le Boss. Chacun des autres joueurs va lui donner une carte « réponse ».
Le Boss choisit celle qui lui plait le plus, celui qui gagne prend la carte bleue, ça lui fait 1 point.
La partie se poursuit jusqu’au moment où l’un des joueurs a 5 points.
 
Inclus :
300 cartes
 
Ils ont joué avec moi, leur avis :
Delphine : Le jeu « Limite Limite » est drôle, à réserver à un public de plus de 18 ans. Instructif !
 
Léa (16 ans, fille de Delphine :-D) : le jeu est super drôle
 
Julie et Valentin : Jeu amusant pour passer de bons moments. Un peu trash mais on aime bien ^^.
 
Martine : Morte de rire. Super bons moments !
 
Mon avis :
C’est un jeu où il faut laisser ses complexes au vestiaire, ne pas avoir peur du regard des autres sur les propositions que vous allez faire, car elles seront trash, très trash !
 


 
 
De ce fait, il est recommandé de ne pas jouer avec ses parents ou grands-parents au risque de passer des moments très gênants !


 

 
Et si vous êtes choqués…



 
 

C’est un jeu idéal pour l’apéro ! L’idéal c’est d’y jouer avec des amis, au début chacun est un peu timide mais les masques tombent très vite !
Depuis qu’on a des jeux de ce type, on ne passe plus un apéro sans jouer et on passe des moments inoubliables :-D



 

Concernant le matériel, c’est assez simple. Quelques cartes et le tour est joué. Pas d’originalité particulière sur la forme. Celle-ci se trouve plutôt dans les propositions que vous allez trouver…


 
 
 
Les règles sont très simples à comprendre et à expliquer.
 
Bref, un jeu fun, trash, mais tellement drôle ! On passe d’excellents moments ! Je le recommande !
 
Les plus : jeu fun et drôle, idéal pour apéros réussi !
Les moins : peut-être un peu plus vulgaire que certains jeux du même style